Formation
Formation sur la PSEA en faveur des autorités locales et les Organisations locales à Butembo du 23 au 24 Mai 2022.

Formation sur la PSEA en faveur des autorités locales et les Organisations locales à Butembo du 23 au 24 Mai 2022.

Cette activité  est aligné dans  le cadre de la Stratégie Nationale et le plan d’action du réseau national de protection contre l’exploitation sexuelle et les abus sexuels et se démarque des réponses habituelles avec une dimension Inter-Organisations basée sur les procédures opérationnelles mondiales de coopération Inter organisation au sein des mécanismes communautaires de plainte (Accord mondial de l’IASC).

L’activité s’adapte au mécanisme en définissant des stratégies claire au niveau local, en établissant une  liste de vérification des parties où le modèle de Procédures opérationnelles mondiales qui doit être adapté au CBCM local, Les bonnes pratiques sur la manière de traiter les renvois dans divers scénarios (par exemple, lorsque le contrevenant présumé n’est pas connu ou que le plaignant souhaite garder l’anonymat), Des exemples de CBCM qui prévoient des enquêteurs formés aux questions d’exploitations et d’abus sexuels pour aider les organismes et partager les informations auprès des bailleurs.

Le consortium : UONGOZI, AMANI na MAENDELEO en français « Gouvernance pour Paix et le Développement » U.A.M en sigle, réunissant au sein des organisations de la société civile de Beni & Butembo composé des: (APROFEEC-RDC, AMIP-Asbl, ASDI-RDC, PAJR.CONGO, L2R.CONGO, OMPEA, CAVDAC, APPAPED, et LaVille.   Utilise  l’approche transversale opérationnelle dans les zones identifiées à haut  risques EAS dans toutes les composantes de ses interventions conformément  à la stratégie du consortium basée sur les 3 Piliers (1) Gouvernance, (2) Paix et (3) Développement.

Dans toutes ses actions, le consortium veuille, à la protection des bénéficiaires contre tout acte d’inconduite d’EAS impliquant ses personnels ou les partenaires du consortium dans l’exécution de la stratégie du: « Projet : d’appui à la gouvernance locale  des entités territoriales décentralisées » Une analyse contextuelle spécifique sur le genre se réalise dans chacune des activités des formations ou des sensibilisations tenuées ou planifiées dans le programme. Tout  comme la définition des stratégies de mitigation se fait de manière participative, en impliquant les communautés dans toutes les phases de la mise en œuvre des activités des formations et des sensibilisations.

Ces jalons seront inclus dans le Manuel Inter-organisationnel d’EAS de même que des indicateurs d’une programmation sûre.

En date du 23 au 24 Mai 2022, le consortium a organisé un Atelier de formation des Organisations locales et les autorités locales à Butembo.

Contenu de Module:

Scénario 1.

Un membre du personnel d’une organisation internationale travaillant dans la réponse COVID aborde une femme qui a visité une des cliniques soutenues par son ONG et lui propose de la payer en échange de relations sexuelles. La femme refuse et s’en va.

Est-ce que il s’agit d’un cas de EAS?

Que faire ?

Scénario 2.

Moïse est un bénévole pour une ONG international et travaille dans un camps de déplacés de la RDC. Il rencontre Annie, une mère de trois enfants dans le camp, et lui propose de lui donner de la nourriture supplémentaire si Annie lui donne son numéro de téléphone. Annie accepte et Moïse lui envoie des messages sexuels et des photos inappropriées.

Est-ce un cas de EAS?

Que faire ?

Scénario 3.

Une femme dans un hôpital appuyé par votre organisation s’adresse à un membre du personnel de votre organisation, affirmant que sa fille a été violée par un autre membre de la communauté.Est-ce un cas de EAS?

Que faire ?

Scénario 4.

Après une journée de travail  sur le terrain, je rentre fatigué. Pour me changer les idées, j’invite une jeune femme prostituée  dans mon hôtel /résidence  que je paye pour des faveurs sexuelles.

Est-ce un cas de SEA?

Que faire ?

Ecrit par: Limusu Croyance Facilitateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.